Accueil » J’ai testé la dépilation définitive des jambes à Reims

J’ai testé la dépilation définitive des jambes à Reims

By Kari
0 comment
 

Si tu suis un peu mes aventures pileuses, tu sais que je suis devenue une pro de la dépilation définitive.

J’ai commencé il y a plusieurs mois par les aisselles puis j’ai continué avec le maillot. Pour tout ça, j’ai choisi l’institut Blossom à Reims.
Si tu veux jeter un œil sur mon expérience, vient par ici.

Fin août, j’ai été invité par un institut concurrent pour faire un test de dépilation définitive sur les demies jambes (jusqu’à mi-cuisse environ).
J’ai d’ailleurs rédigé un article à découvrir ici.
Je n’ai fait qu’une seule séance qui m’a plutôt chamboulée puisque j’ai un peu souffert ce jour là. J’ai eu quelques brûlures, irritations et dépigmentations à différents endroits (mollets, chevilles, haut des genoux).
Ceci dit, je ferai tout pour me débarrasser de ces saletés de poils alors je n’ai pas lâché. J’ai confié mes jambes à l’équipe du centre Blossom.
Mais bon, j’ai été un peu chiante sur les bords.
J’avais tellement peur d’avoir mal de nouveau que j’ai répété sans cesse pendant les semaines qui ont précédées la séance que je voulais absolument que la zone soit endormie avec des tonnes de glace avant de commencer.

Je ne vais pas aborder une fois de plus le déroulement d’une séance. Si tu veux savoir comment ça se passe, n’hésites pas à aller faire un tour sur mes précédents articles pour connaitre les moindres détails.

Pour cette première séance du 23 novembre 2018, l’intensité a été baissé pour éviter tous risques de brûlures.
Mélanie qui s’est occupée de moi a appliqué de la glace pour endormir les zones à traiter. Elle a également ses petites astuces pour minimiser la douleur.

Je n’ai pas eu mal. RIEN! NADA!
J’ai juste ressenti des picotements (et non des douleurs) aux niveaux des chevilles et des tibias.
Je m’attendais à quelques rougeurs ou irritations…et non!

Je l’ai déjà dit un million de fois sur mes stories Insta (viens vite rejoindre ma jolie communauté ici), ce n’est pas normal d’avoir mal lors de séances de dépilation définitive. Tu peux demander à ce qu’on te mette un peu de glace et si l’esthéticienne en face de toi est pro, elle te le proposera d’elle-même si elle se rend compte que tu as mal.

En résumé, gros soulagement lors de ma première « vraie » séance de dépilation définitive des demies jambes.
J’y suis allée avec une boule au ventre, j’en suis ressortie super rassurée pour mes prochains rdv.

Mon deuxième rdv a eu lieu le 29 mars 2019
. 4 mois d’écart entre les 2 séances. C’est beaucoup mais les poils ne repoussaient pas! J’ai été tranquille un long moment.
La séance s’est très bien passée. On a utilisé un peu de glace mais beaucoup moins que la dernière fois. Finalement, je pense que c’est dans la tête.

Pour la troisième séance du 6 mai 2019, pas de glace! J’ai fait la warrior et… j’ai ressenti quelques picotements mais c’était vraiment supportable. Donc finit la glace! Pour la prochaine, je ferai sans.

Voici quelques photos mi juin 2019 (après 4séances).
Sur les photos, on voit que quelques poils repoussent difficilement.
Au touché, la peau est très lisse.

rdv fin juin pour le prochain épisode…

Bon plan/réduction Blossom Reims = vous pouvez bénéficier d’une réduction de -10% sur toutes vos prestations en disant que vous avez lu cet article sur le blog « Quand on est maman… » (hors promo en cours). Hey, pas mal, non?

0 comment
0

Vous allez aussi aimer

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Privacy & Cookies Policy