Accueil » 7 pensées que chaque parent a quand son enfant a un rhume

7 pensées que chaque parent a quand son enfant a un rhume

By Kari
0 comment
 

La saison du rhume et de la grippe s’est installée et n’a visiblement pas envie de nous quitter, entraînant une augmentation des profits pour les fabricants de mouchoirs et de désinfectants pour les mains. Bien sûr, pour la plupart des adultes, le rhume est quelque chose qui est un inconvénient mineur qui doit être traité (à l’exception, bien sûr, de ceux qui ont un système immunitaire affaibli ). Cependant, pour les enfants plus jeunes qui sont encore en train de construire ces systèmes immunitaires, les rhumes peuvent être assez désagréables, ce qui conduit à une inquiétude sans fin pour leurs parents.

Voici le genre de questions qu’on se pose quand notre enfant est malade.

1. Est-ce que c’est sérieux?

inquiet-mère-malade-enfant

Il y a deux mots qui terrifient les parents comme « Méningite » par exemple.  Les enfants atteints de cette maladie peuvent se détériorer très rapidement, mais malheureusement, de nombreux symptômes ressemblent à d’autres virus moins nocifs. En conséquence, beaucoup d’entre nous paniquent au moindre signe d’augmentation de la température. Peu importe que les éruptions virales soient courantes chez les jeunes enfants, et pourtant, il est forgé en nous (et à juste titre) que les éruptions cutanées sont quelque chose dont il faut se préoccuper. Si votre enfant est malade, il y a des chances  que ce soit quelque chose d’inoffensif, mais faites toujours confiance à votre instinct et consultez un médecin si nécessaire.

2. Avons-nous besoin du Docteur?

femme médecin examinant kid petit garçon enfant

La pensée numéro un conduit naturellement à la pensée numéro deux. Même une fois que votre panique initiale est terminée et que vous avez établi que votre enfant n’est pas dans une situation terrifiante et potentiellement mortelle, vous vous posez toujours à la question de savoir si vous devez ou non l’emmener  voir le médecin. Nous savons tous que les médecins généralistes n’aiment pas passer leur temps à diagnostiquer un rhume, mais il est toujours possible que votre enfant ait attrapé quelque chose qui nécessite un traitement, comme une oreille ou une poitrine infectée.

Une règle générale à suivre :  voir comment il se sent après cinq jours (à moins qu’il n’y ait des symptômes inquiétants qui se développent plus tôt et qui doivent être vérifiés immédiatement). S’il y a encore de la fièvre après cinq jours, vous devriez consulter un médecin. Sans compter que le plus souvent, le cinquième jour, vous passez 45 minutes au téléphone à 8h du mat’ pour prendre rendez-vous et dès que vous arrivez chez le médecin tous les symptômes de votre enfant ont disparu miraculeusement…

3. Puis-je aller au travail?

malade-garçon-au-lit

En tant qu’adulte, si nous avons un rhume nous attendons généralement que ça se calme pour reprendre le travail. Pour les enfants, en particulier les jeunes enfants, ce n’est pas si facile. Les jeunes enfants ont plus de difficulté à combattre les virus, car leur système immunitaire est encore en développement et les symptômes peuvent être plus graves. Si votre enfant a des vomissements ou de la diarrhée, il doit rester à la maison pendant 48 heures pour éviter la propagation de l’infection. Mais avec les rhumes ce n’est pas si facile. La plupart des fournisseurs de services de garde accepteront un enfant avec un rhume et pas de fièvre. Sinon vous devrez probablement prendre congé et espérer que votre patron comprenne (encore).

4. Comment quelqu’un de si petit peut-il produire autant de morve?

fille-avec-kleenex

Les enfants qui ont un rhume ne deviennent pas juste un peu morveux. Ils transpirent de la morve. Ils en sortent une quantité illimité de leurs nez comme un raz-de-marée sans fin. Vous essuyez et essuyez et essuyez et essuyez et la morve coule toujours. Il y a de la morve sur leurs visages, dans leurs cheveux, sur leurs vêtements, sur vos vêtements, sur le canapé, sur le tapis, sur leur gobelet, même sur votre lit. Il n’y a pas moyen d’échapper à la morve…

5. Que mettent-ils exactement dans le paracétamol infantile?

Un jeune garçon sur le point d'avoir son médicament dans une cuillère.

Adultes avant le paracétamol : Oh la la, ma tête me fait mal, ma gorge me fait mal, mon nez est bouché. Je ne suis pas sûr de pouvoir traverser cette journée.

Adultes après le paracétamol : Oh la la , ma tête ne va que légèrement mieux, ma gorge me fait toujours mal, mon nez est toujours bouché. Mais bon, je pense être capable d’aller au bureau.

Les enfants avant le paracétamol : Maman, j’ai mal, j’ai mal, je veux aller dormir. Je veux m’allonger sur tes genoux et pleurer chaque fois que tu bouges. Je ne peux ni manger ni boire.

Les enfants après le paracétamol : Maman, regarde, je peux faire le poirier! Maman, de quoi est fait le ciel? Maman, regarde à quelle vitesse je peux courir dans le salon! Maman, j’ai faim; J’ai besoin de manger, maman! Maman, pouvons-nous aller au parc! Je vais tourner en rond très vite, maman! Maman, REGARDE MAMAMANNNNN !!!

Paracétamol infantile : C’est du Crack pour les enfants.

6. Est-ce que je redormirai un jour?

mère-prend-childs-temp

Le sommeil est la façon dont notre corps se répare. Au moins, pour les adultes. Les enfants, clairement étrangers à leur biologie, opèrent de manière totalement différente. Quand ils ont un rhume, ils dorment beaucoup moins, préférant de 2 heures du matin à 5 heures du matin être assis dans votre lit, à vous regarder et vous donner des coups de pied. On pourrait penser que suite à ça , ils voudraient  faire une sieste durant la journée pour compenser le manque de sommeil, mais nooon !!  Au lieu de ça, ils deviennent simplement des monstres irritables et irrationnels qui pleurent à la moindre chose. Vous prenez un peu de recul et vous préparez une autre tasse de café et priez pour dormir un peu plus ce soir.

7. Vais-je tomber malade aussi?

Les parents malades et les enfants couchés dans un lit et soufflant nez dans les serviettes

Le problème avec tout cette morve c’est qu’elle est plein de germes. Donc, maintenant, non seulement vous devez vous inquiéter que votre enfant ait un rhume, et peut-être prendre des congés pour ça, mais aussi la possibilité de tomber malade. Les périodes d’incubation étant généralement de quelques jours, il est garanti que dès que votre enfant retrouvera son état normal, hyperactif, vous vous sentirez absolument mal. Malheureusement, en tant qu’adulte, vous ne pourrez pas simplement avoir des crises de colère et refuser de manger autre chose que de la glace et des bonbons !

     
0 comment
0

Vous allez aussi aimer

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Privacy & Cookies Policy